Après la deuxième guerre mondiale, il a fallu engagé des travaux très importants pour remettre l’église en état. Une partie de l’église avait déjà été classée monument historique en 1912. En 1947, l’église a été classée en totalité.  Ainsi, le financement des travaux a pu être pris en charge en partie par l’état.

Voici une chronologie des travaux engagés pendant trente ans :

  • Restauration du chevet de l’église. Dommage de guerre (39-40) : restauration de l’abside, des transepts et du clocher. Restauration de la nef 1943/1955 ;
  • Travaux de réparation de la nef, achèvement des travaux du gros œuvre, fourniture et pose de vitreries entre 1950 et 1956 (les vitraux seront régulièrement réparés pour cause de vandalisme) ;
  • Achèvement de la restauration du gros œuvre : pose de vitrerie et abat-sons, reconstruction de la sacristie côté ouest (à l’origine, elle était côté sud) 1956/1973. En 1958, lors des travaux d’adduction d’eau, des ossements ont été trouvés le long du mur du cimetière et sur la petite place.

Retour vers l’article principal

Les travaux d'entretien de l'église
Le monument aux morts