Le Familistère de Guise, une « utopie réalisée »

46 personnes de nos 3 hameaux et aussi des proches et amis ont participé à la visite du Familistère de Guise, le 12 octobre 2019, organisée par l’alc3h.

Tous ont été ravis de découvrir ou revisiter cette « utopie réalisée » par Jean-Baptiste André Godin (1817-1888), fils de serrurier, d’abord serrurier lui-même, puis industriel et créateur de la manufacture de poêles en fonte bien connus.

Ayant découvert les travaux de Charles Fourier sur la « société harmonieuse », il décide de faire la preuve pratique de ces propositions d’une autre vie pour la classe ouvrière en créant et bâtissant, sur ses deniers propres, le Familistère ou « Palais social » entre 1859 et 1884.

Accès au confort, à l’hygiène, à l’éducation et aux loisirs pour tous dans un lieu où se trouvaient réunis aussi bien les logements que l’usine, l’école, la nourricerie (la crèche qui permettait aux femmes de travailler), une bibliothèque et un théâtre, des économats (pour que les familles puissent se ravitailler à moindre coût) et la possibilité de faire son potager.

Enfin, M. Godin organise le versement d’une part des bénéfices et l’octroi d’une protection sociale et d’une retraite, alors que nous sommes dans les années 1800 ! Cela caractérise son modernisme et le distingue d’une logique paternaliste qu’on pourrait lui reprocher.

Quelques chiffres, en 1889 : 490 appartements occupés, 1748 habitants, 482 écoliers, 50 berceaux à la nourricerie, 1000 places dans le théâtre, 2360 ouvrages à la bibliothèque, 1205 personnes employées à l’usine et 110 personnes employées sur place…

Si vous ne connaissez pas encore ce lieu unique au monde, faites un petit tour dans l’Aisne !

Cliquez ici pour obtenir plus d’informations

Vidéo du concert Regards croisés franco-russes